Bienvenue sur l'Espace Acteurs du Tourisme en Bretagne

Vous êtes ici : Accueil > Nouveautés > Vu dans la presse

Vu dans la presse

Trier les évenements par :

Toute l'actualité

  • Up :Les arrivées de touristes internationaux dans le monde

    Le 24/01/2017

    La demande de tourisme international est restée forte en 2016 malgré les difficultés.

    Selon le dernier Baromètre OMT du tourisme mondial, les arrivées de touristes internationaux ont augmenté de 3,9% pour atteindre un total de 1 milliard 235 millions. En 2016, le nombre de touristes (visiteurs qui passent la nuit) ayant réalisé un voyage international a progressé de quelque 46 millions par rapport à 2015.

    2016 a été la septième année consécutive de croissance soutenue depuis la crise économique et financière mondiale de 2009.

    Il faudrait remonter aux années 1960 pour trouver une telle séquence de croissance solide et ininterrompue. Il s’ensuit que, par rapport au record atteint en 2008 avant la crise, 300 millions de touristes internationaux de plus ont sillonné le monde en 2016.

    Source : WeTourisme #125 - 24 janvier 2017 - www.wetourisme.com

  • Tendances et innovations : L'influence des blogueurs dans une stratégie webmarketing

    Le 19/01/2017

    L’un des ateliers programmés au Forum Tourisme & Numérique de Deauville aura comme thème l’influence des blogueurs dans une stratégie webmarketing (lundi 20 mars 2017 à 17 h 30).

    Depuis 2003, les blogs explosent en France. La liberté de création, d’expression et les différents thèmes abordés permettent aujourd’hui de créer un véritable lien entre blogueur passionné et lecteur captivé.

    Les blogueurs, appelés aujourd’hui « influenceurs », voient leurs audiences augmenter depuis quelques années. Pour apporter une véritable plus-value à leur stratégie webmarketing, certaines entreprises ont compris l’intérêt de travailler avec ces blogueurs, capables de fournir aujourd’hui des contenus à la hauteur des professionnels de l’écriture et de l’image.

    Sylvain Peyronnet, co-fondateur de IX-Lab, sera présent à l’occasion de la 5e édition du Forum Tourisme & Numérique. Les participants pourront échanger avec lui lors de ses deux interventions du mardi 21 mars, dans le cadre de la battle du tourisme numérique à 9 heures, et de la formation F1 à 11 h 45.

    Source : WeTourisme #124 - 19 janvier 2017 - www.wetourisme.com

  • Tendances et innovations : les usages de demain (CES Las Vegas 2017)

    Le 11/01/2017

    Las Vegas a accueilli du 5 au 8 janvier 2017 le CES, le Consumer Electronics Show, l'événement high tech grand public de référence.

    Le guidage connecté, le robot compagnon font partie des nouvelles expériences qui ont pu être testées sur le salon. OnTracks est une solution de guidage composée de deux bracelets et d’une application mobile permettant aux amateurs de sports outdoor (running, VTT, randonnée…) de profiter pleinement de nouveaux parcours à découvrir sans avoir à consulter une carte ou un GPS. Une fois l’itinéraire sélectionné, et l’activité démarrée, les bracelets vibrent pour indiquer quand tourner à gauche ou à droite. L’application partage des milliers de parcours et permet de proposer les siens à la communauté.

    Les applications sont nombreuses ; outre les sports outdoor, sont également concernés les pratiquants de deux roues utilisant un GPS en milieu urbain, ou encore les touristes en promenade ou randonnée sur des circuits pédestres.

    A également été remarqué sur le salon, le robot compagnon Buddy imaginé par BlueFrog Robotics. La startup française a annoncé son partenariat avec iDTGV pour l’accueil de ce robot dans les trains. Buddy sera en mesure d’offrir de nouvelles expériences dans iDTGV. Il sera capable de proposer un accompagnement de manière ludique lors de l’embarquement en complément du personnel, de recueillir les impressions des clients quant à leur voyage et surtout d’animer l’espace du Café iDTGV en voiture-bar.

    En effet, lorsqu’il détectera la présence d’un passager devant lui, il entrera en interaction et pourra proposer différentes activités : prendre une photo et la partager sur les réseaux sociaux, prendre la pose pour un selfie, jouer à des jeux ludiques à l’instar du jeu à succès « Entraînement cérébral du Dr. Kawashima », des tests de connaissance sur une des destinations iDTGV, des jeux de mémoire et de rapidité etc.

     

    Source : WeTourisme #121 - 10 janvier 2017 - www.wetourisme.com

  • Up :Tendances touristiques pour l'hiver 2016-2017

    Le 20/12/2016

    La saison qui s’ouvre présente une fréquentation prévisionnelle supérieure à celle de l’an passé, avec + 1,9 % de nuitées prévisionnelles supplémentaires, selon l’Observatoire national des stations de montagne ANMSM-Atout France.
    Pour Charles-Ange Ginésy, président de l’ANMSM : « La dynamique positive sur l’ensemble de la saison et les prévisions météorologiques annonçant un hiver 2017 plus froid que les trois précédents viennent confirmer l’optimiste des professionnels. »
    Pour les vacances de Noël, le taux d’occupation prévisionnel des hébergements est de 55 %. 

    Source : WeTourisme #118 - 20 décembre 2016 - www.wetourisme.com

  • Up : La fréquentation touristique 2016 à Nantes

    Le 01/12/2016

    Nantes enregistre des performances « exceptionnelles » qui la placent aux premiers rangs des villes françaises en termes de croissance touristique.

    En effet, Nantes est la ville la mieux placée des grandes villes françaises en termes de progression du taux d’occupation, pour les nuitées hôtelières, avec une augmentation du taux d’occupation des hôtels allant de + 1 % (gamme super éco) jusqu’à + 7,3 % (gamme éco), la moyenne générale en province se situant entre -2 % et + 2 %, et Paris à -11 %.

    Sources : Performances Hôtelières en France, Deloitte, septembre 2016 / WeTourisme #113 - 1 décembre 2016 - www.wetourisme.com

  • Chiffre du jour : 66 %

    Le 15/11/2016

    C’est le pourcentage de Français connectés en vacances qui seront probablement sur Facebook à Noël, selon une enquête menée par momondo.fr auprès de 1 009 Français afin de comprendre l’impact des réseaux sociaux dans notre quotidien pendant les vacances.

    Nous sommes moins actifs à ces périodes sur nos plates-formes (40 %), mais 28 % des vacanciers restent en veille, 31 % publient leurs photos sur les réseaux sociaux en vacances et parmi les 56-65 ans, une personne sur deux est connectée en vacances.

    Source : WeTourisme #108 - 15 novembre 2016 - www.wetourisme.com

  • Le mot de l'avocat Loi NOTRe et compétence tourisme (en quelques points)

    Le 18/10/2016

    • Le « tourisme » reste une compétence partagée entre la Région, les départements et les communes.
    • La compétence « promotion du tourisme dont la création des offices de tourisme » des communes sera obligatoirement transférée aux intercommunalités à compter du 1er janvier 2017. Cette nouvelle compétence doit être comprise au sens des dispositions de l’article L. 133-3 du code du tourisme : elle se limite aux missions obligatoires des offices de tourisme en matière d’accueil et d’information des touristes, de promotion touristique et de coordination des interventions des divers partenaires du développement touristique local.
    • La gestion des équipements touristiques tels que les terrains de camping, les stations de ski, les casinos et les palais des congrès par un office de tourisme n’emporte pas leur transfert aux établissements publics de coopération intercommunale. Ne sont pas non plus concernées par ce transfert les questions relatives à la fiscalité, notamment en ce qui concerne la perception de la taxe de séjour.
    • L’article 18 du projet de loi de modernisation, de développement et de protection des territoires de montagne voté le 12 octobre à l’Assemblée nationale autorise les communes classées stations de tourisme (au sens de la loi du 14 avril 2006) à conserver la gestion de leur office de tourisme. Les communes désirant user de cette faculté devront délibérer à cette fin avant le 1er janvier 2017. Les mêmes droits sont offerts aux communes ayant engagé une démarche de classement en station classée de tourisme avant cette date. Si la demande de classement venait à être rejetée par l’autorité administrative, la possibilité offerte par la loi de conserver la gestion de l’office de tourisme s’éteindrait. 
    • À compter du 1er janvier 2017, les établissements publics de coopération intercommunale ne comportant pas dans leur périmètre de communes touristiques ou de stations classées seront libres de définir leur maillage en office de tourisme. Ils auront la possibilité d’instituer un nouvel office de tourisme intercommunal et d’en déterminer le statut juridique. Ils pourront également choisir de conserver un office de tourisme communal existant en le transformant en office de tourisme intercommunal : il conviendra alors de fixer une limite territoriale aux compétences de cet office, de modifier sa gouvernance pour y associer des élus intercommunaux et d’adapter ses statuts aux nouvelles missions.

    Source : Sénat, Question orale, 11 octobre 2016
    http://www.senat.fr/cra/s20161011/s20161011_3.html#par_253
    Assemblée nationale, séance publique du 12 octobre 2016
    http://www.assemblee-nationale.fr/14/cri/2016-2017/20170011.asp

     

    Source : WeTourisme #101 - 18 octobre 2016 - www.wetourisme.com

  • Les Rencontres nationales du e-tourisme institutionnel à Pau les 19 et 20 octobre

    Le 22/09/2016

    Les Rencontres nationales du e-tourisme institutionnel attendent à Pau les 19 et 20 octobre plus de 800 professionnels. Nouveauté de cette 12e édition : l’organisation du 1er Hackhaton, la veille des rencontres, le mardi 18 octobre. Parmi les temps forts, signalons un focus sur Le Voyage à Nantes, le très inspirant projet de la Société Publique Locale dirigée par Jean Blaise, avec Aurélie Péneau, directrice marketing et commerciale.

  • Le mot de l'avocat - Loi Travail : du nouveau pour les contrats saisonniers

    Le 01/09/2016

    La loi du 8 août 2016 (dite loi Travail ou loi El Khomri) promulguée le 9 août 2016 (loi n°2016-1088 relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels) introduit dans le code du travail des dispositions relatives au travail saisonnier.
    Le code propose une définition stabilisée, claire et lisible du travail saisonnier et de la saisonnalité en faisant référence aux « emplois à caractère saisonnier dont les tâches sont appelées à se répéter chaque année selon une périodicité fixe, en fonction du rythme des saisons ou des modes de vie collectifs ».
    La grande nouveauté du texte est la reconduction automatique des CDD d’une année sur l’autre. Les branches ou les entreprises qui emploient un grand nombre de salariés saisonniers auront l’obligation de négocier la reconduction des contrats à caractère saisonnier d’une saison sur l’autre et de prendre en compte l’ancienneté des salariés. Cette négociation devra intervenir dans les six mois après la promulgation de la loi. À défaut d’accord de branche ou d’entreprise, une ordonnance sera prise par le Gouvernement à ces sujets dans un délai de neuf mois à compter de la promulgation de la loi.
    Autre nouveauté : dans le cadre d’une expérimentation qui court jusqu’en 2019, les employeurs pourront proposer aux saisonniers des CDI intermittents – des contrats qui apportent des droits similaires aux CDI classiques –, mais sans passer par des accords de branches. C’est le cas par exemple aujourd’hui dans l’hôtellerie-restauration.
    Enfin, les dispositions selon lesquelles les jours fériés chômés sont obligatoirement rémunérés pour les salariés justifiant d’au moins trois mois d’ancienneté dans l’entreprise, s’appliquent désormais aux salariés saisonniers qui, du fait de plusieurs contrats successifs ou non, cumulent une ancienneté totale d’au moins trois mois auprès du même employeur.

    Source : WeTourisme #88 - 1 juillet 2016 - www.wetourisme.com

  • Bonne pratique : Adopter le littoral au changement climatique

    Le 19/07/2016

    Le Golfe du Morbihan, sa mer intérieure parsemée d’îles et îlots et son vaste territoire côtier, est un espace où la prise en compte du changement climatique s’avère indispensable, face à l’accroissement du risque d’érosion et de submersion du littoral. Les conséquences sociales, environnementales et économiques de l’élévation du niveau marin concernent potentiellement de nombreux domaines (urbanisme, équipements, transports, énergie, assainissement, pêche, agriculture, tourisme, paysages, biodiversité…).

    Le parc naturel régional du Golfe du Morbihan et les acteurs locaux ont créé un outil nommé CACTUS, dans le cadre du projet européen IMCORE dont le parc était partenaire et site expérimental (projet visant à étudier la prise en compte du changement climatique dans les politiques publiques de gestion du littoral).

    CACTUS (Climat, Adaptation, Changements, Territoires, Usages) est un support à la réflexion ayant pour objectif d’aider les décideurs locaux (et les populations littorales) à élaborer une stratégie d’adaptation en anticipant les effets du changement climatique dans les documents de planification territoriale (SCOT, PLU…).

    Il se présente sous la forme d’un cactus dont on peut explorer les branches par type d’espace (plage, zone urbanisée) ou d’activité (activités maritimes, agriculture, plaisance, loisirs nautiques…). Au bout de chaque branche, une fiche synthétise les effets probables du changement climatique et une liste de questions utiles que les élus et les gestionnaires de zones côtières doivent se poser.

    Le site Internet CACTUS en cours de développement permettra aux utilisateurs de découvrir les effets et les conséquences du changement climatique, présentera des solutions apportées par des territoires littoraux et proposera diverses ressources (bibliographie, contacts, vidéos…).

    www.golfe-morbihan.fr

    Source : WeTourisme #84 - 19 juillet 2016 - www.wetourisme.com