Bienvenue sur l'Espace Acteurs du Tourisme en Bretagne

Vous êtes ici : Accueil > Nouveautés > Vu dans la presse

Vu dans la presse

Trier les évenements par :

Toute l'actualité

  • RevPar, une évolution contrastée au sein de l'Union européenne

    Le 16/04/2013

    Le RevPar, indicateur qui prend en compte l'évolution du revenu par chambre disponible, affiche une croissance moyenne de 0,4% en 2012 pour l'ensemble des 27 pays de l'Union européenne. Mais cette moyenne cache une grande disparité de situations.

     Un premier groupe de pays, la France, le Royaume-Uni et accessoirement le Danemark, montre une forte résilience. En France, si Paris avec un taux d'occupation de ses hôtels supérieur à 82% sur l'année joue les locomotives grâce aux clientèles internationales, le reste du territoire, dépendant du pouvoir d'achat national, subit en revanche une érosion sensible.

     L'Europe centrale effectue un rattrapage très marqué, avec une forte croissance de son RevPar dû à une amélioration des prix moyens. Ceux-ci restent toutefois très inférieurs à la moyenne européenne.

     L'Europe du Sud subit de plein fouet la crise économique qui se traduit par une forte baisse de la fréquentation domestique en Italie, une surcapacité dans certaines grandes destinations en Espagne et un fort recul de l'hôtellerie haut de gamme au Portugal.

     Pour 2013, une amélioration du RevPar pouvant aller de 0,9% à 2,4% est attendue en France grâce notamment à de grandes manifestations internationales. La prévision est plus modérée à l'échelle de l'Europe.

     

    Source

    Prévisions 2013 MKG Hospitality. Une nouvelle amélioration attendue en 2013 mais pas pour tout le monde…

    Industrie hôtelière, avril 2013

  • Stimuler la création et la pérennisation d'entreprises innovantes : un défi pour le tourisme de demain

    Le 12/04/2013

    Nouvelles technologies, développement durable, diversité des clientèles… autant de facteurs favorables à la création d'entreprise dans le tourisme mais faute de partenaires financiers, de nombreuses innovations restent sous-exploitées. En effet, si la phase de démarrage est généralement bien accompagnée grâce aux aides publiques, aux fonds d'amorçage ou aux bourses, la difficulté est de survivre au-delà de la première année. Pour cela il est nécessaire de convaincre des investisseurs privés, peu tentés jusque-là par le tourisme.

     De récentes initiatives tentent de changer la donne. La ville de Paris lancera ainsi le Welcome City Lab, fin 2013, incubateur dédié au secteur du tourisme qui accueillera une quarantaine de start-up sélectionnées sur dossier. IL aura pour mission de créer un écosystème favorable au développement des jeunes pousses via un ensemble de services : coaching personnalisé, mise en réseau avec d'autres acteurs du tourisme, plateforme de veille sur les tendances du secteur, accès aux financements publics régionaux, laboratoire pour tester les produits et les services sur le terrain, ateliers, formations…

     A Pau où un incubateur devrait également voir le jour, le Crédit Agricole vient de lancer la première banque dédiée au tourisme. De son côté, le Comité Bougainville s'emploie à favoriser l'émergence de clubs de business angels.

     

    Source

    L'heure des nouveaux entrepreneurs

    Christophe Plotard, l'Echo touristique, 4 avril 2013

  • Blablacar, une application mobile qui simplifie l'accès au covoiturage

    Le 09/04/2013

    Travel d'or en 2013 dans la catégorie "Application mobile", Blablacar appellation européenne du site covoiturage.fr lancé en 2004 connait un remarquable développement. Simple, ludique, efficace, le site est passé de 500 000 membres en avril 2010 à 3 millions, aujourd'hui. Disponible en sept langues, il permet de voyager à tarif compétitif en payant en ligne par carte bleue. Des renseignements sont accessibles sur les conducteurs (photo, expérience, modèle de voiture, système d'avis). Un seul bémol : l'absence de cartographie pour apprécier aisément la pertinence d'un trajet.

     

    Source

    Blablacar, le covoiturage sans frontières

    Linda Lainé, L'écho touristique, 4 avril 2013

  • Séminaire sur l'eau, une tendance à suivre

    Le 14/03/2013

    Organiser un séminaire sur l'eau devient une option attractive avec le développement d'une offre de bateaux ou structures flottantes disposant d'aménagements appropriés (beaux volumes de réception, terrasse aménageable, climatisation, éclairage moderne, accès pour personnes à mobilité réduite, régie audio-vidéo…).

     Les choix de destination sont multiples (canal, fleuve, estuaire, bord de mer…) ainsi que les lieux possibles d'accueil (péniche, yacht, plate-forme flottante…). Bien adaptée aux groupes de petite taille (30 à 150 personnes), cette solution procure une réelle sensation de dépaysement. Il est souvent possible de conjuguer un temps de travail à quai et une croisière détente au moment des repas ou sur une demi-journée. Par ailleurs, le contexte est propice à l'organisation d'animations sportives ou de détente : régates, challenges nautiques, découverte d'espaces naturels sur de petites embarcations…

     

    Source

    Séminaires au fil de l'eau

    Pierre Rey, Réunir, mars 2013

     

     

  • Les américains reprennent goût aux voyages. La France en bénéficie

    Le 01/03/2013

    Les américains renouent avec le voyage. Selon une enquête* récente, ils accordent de plus en plus d'importance à leurs vacances annuelles et 37 % d'entre eux souhaitent explorer davantage le monde.

     Ils apprécient de plus en plus la visite des principaux attraits d'une destination (+11%), les croisières (+10%) et la pratique d'activités de plein air (+6%). Ce sont les américains âgés qui voyagent et dépensent le plus. Ils privilégient les vacances en famille. 40% d'entre eux ont fait un voyage avec leurs petits-enfants.

     Premier pays d'Europe visité par les Américains, la France a reçu 3,5 millions d'entre eux en 2012 soit une augmentation de près de 7% par rapport à l'année précédente. Les secteurs qui ont le plus bénéficié de ce marché sont le voyage de luxe, le MICE**, le voyage en famille et la croisière. Cette progression du marché américain devrait se maintenir si le taux de change reste favorable et en raison des nombreuses manifestations culturelles,  comme Marseille Provence, capitale européenne de la culture ou le festival Normandie impressionniste, auxquelles ils sont particulièrement sensibles.

     *US Leisure Travel Trends, Longwoods International, octobre 2012

    **Meetings, Incentive, Congress, Events

     

    Sources

    La France première destination européenne pour les touristes américains en 2012

    Atout France, communiqué de presse, 28 février 2013

     

    Le voyageur américain : un nouveau départ

    Claudine Barry, Réseau de veille en tourisme, 20 février 2013

     

     

     

     

     

  • Les nouveaux pays émergents : des réservoirs de voyageurs pour demain ?

    Le 18/02/2013

    A côté des BRICS*, Les CIVETS** et les MITS*** constituent des groupes de pays émergents dont les classes moyennes en développement peuvent devenir nos futurs visiteurs.

     Atout France s'est donc fixé pour objectif de cerner les attentes de ces nouvelles clientèles et d'identifier les professionnels locaux les mieux à même d'y commercialiser la destination France. Lors du prochain salon "Rendez-vous en France" programmé fin mars, des TO colombiens, indonésiens, vietnamiens, égyptiens, turcs et sud-africains sont ainsi attendus.

     L'un des problèmes posés pour capter ces marchés tient à l'offre, souvent réduite à des tours d'Europe en groupe. Des tournées dans ces pays sont donc organisées afin de mieux leur faire connaître la destination France. Cela commence à porter ses fruits vis-à-vis des clientèles mexicaines par exemple.

     Les volumes de clientèles sont toutefois encore trop faibles pour permettre de délivrer des prestations spécifiques aux attentes de ces nouvelles nationalités et les procédures d'attribution de visas demeurent encore un frein à l'encontre de certaines d'entre elles.

     

     *Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud

    ** Colombie, Indonésie, Vietnam, Egypte, Turquie, Afrique du Sud

    *** Mexique, Indonésie, Corée du Sud, Turquie

     

    Source

    Les Civets, ces nouveaux marchés qui font saliver la France

    Christophe Plotard, Tour Hebdo, 15 février 2013

  • Télévision connectée : un canal de promotion touristique prometteur

    Le 18/01/2013

    Aujourd'hui, 40 millions d'européens de l'Ouest sont équipés de téléviseurs connectés, ils devraient être 95 millions en 2016. Ce type de télévision "intelligente" donne accès, outre la télévision, à Internet, aux médias sociaux et aux applications mobiles.

     Les perspectives ouvertes par cette technologie sont multiples : visualiser des vidéos sur un produit ou une destination, regarder une émission de voyage et réserver un séjour sur cette destination via des applications ou des liens internet, accéder à des informations diffusées par les offices de tourisme, les agences de voyages, les hôtels, les compagnies de transport, les prestataires de services…

     Des centaines de vidéos des régions de France et d'Europe sont ainsi accessibles via la TV connectée de Voyages-Sncf, lancée en octobre dernier. Des adresses, des idées de sortie permettent d'organiser son voyage et de réserver son billet de train grâce à un code QR.

     

    Source

    Réserver son voyage en direct à la télé

    Chantal Neault, Réseau de veille en tourisme, 16 janvier 2013

  • Wikivoyage : un guide touristique collaboratif

    Le 15/01/2013

    L'encyclopédie en ligne Wikipédia lance aujourd'hui officiellement un guide de voyage collaboratif. Son contenu est rédigé sous licence libre par des contributeurs bénévoles. L'objectif des administrateurs du site est de mettre à disposition des informations pratiques et détaillées regroupées sous différents mots clés (arriver, circuler, acheter, manger, boire, se loger, apprendre, sécurité, respecter, rester en contact…) et mises à jour en temps réel ( cf la page Bretagne du guide). Des destinations peu connues ou mal référencées dans les guides actuels pourraient ainsi trouver une vitrine.

    Reste la question de la modération des articles ; comment s'assurer de la neutralité d'une contribution ?

     

    Source

    Wikivoyage : Wikipédia lance un guide de voyage collaboratif ce mardi

    Laury-Anne Cholez, Tourmag, 14 janvier 2013

  • Tourisme durable : un décalage demeure entre intentions et comportements

    Le 11/01/2013

    Si la part des voyageurs français déclarant avoir une bonne compréhension de la notion de tourisme durable (responsable, solidaire…) ne cesse de croître passant de 27% en 2007 à 59% 2009, il semble y avoir un décalage entre intention et pratique. Alors que 68% des Français sont prêts à privilégier une destination misant sur l'écologie, 86% à adopter un comportement d'éco-consommateur sur leur lieu de séjour ou 68% à opter pour un mode de transport moins polluant, la part des voyageurs ayant éco-compensé leurs émissions de CO2 ou séjourné dans un hôtel éco-labellisé reste très faible, de l'ordre de 2 à 3%.

     Pourquoi ce décalage ?

    L'organisation de focus groupe a mis en évidence les principaux freins à l'achat de prestations de tourisme durable : une méconnaissance du concept, un manque d'offres accessibles et identifiables, la peur du greenwashing*, l'assimilation du concept de durabilité à une contrainte, l'absence d'identification des avantages personnels immédiats, et des arbitrages (prix, situation, confort…) où le durable est vu comme secondaire.

    Si le touriste se montre sensible à l'environnement, il ne fait pas du tourisme durable un élément déterminant de choix. Pour l'inciter à franchir le pas d'un tourisme plus responsable, il importe dans le cadre de la mise en place d'une stratégie touristique de faire preuve de pédagogie. Cela signifie faire le lien entre plaisir des vacances et tourisme durable, offrir des garanties sur la fiabilité de l'offre et développer les avantages personnels apportés par une approche durable (enrichissement personnel, expériences à vivre, bien-être, santé, retombées locales…).

     *Greenwashing : forme de désinformation consistant à utiliser à mauvais escient une argumentation écologique.

     

     Source

    Marketing écologique : enjeux et limites

    La gazette officielle du tourisme, 9 janvier 2013

  • Les circuits à vélo : une offre en progression chez les voyagistes

    Le 08/01/2013

    "Chiffres clés du tourisme à vélo en 2012", l'enquête annuelle publiée par le ministère de l'artisanat, du commerce et du tourisme, montre une stabilité des "destinations vélos" programmées par les TO mais une augmentation du nombre de séjours proposés. Ceux-ci ciblent les destinations au patrimoine riche qu'il soit naturel, paysager, bâti, gastronomique…

     Les circuits sont le plus souvent composés de parcours journaliers de moyenne distance (40 à 60 km/jour) ponctués de nombreuses visites. Des offres aux distances plus réduites ou associant des vélos à assistance électrique voient le jour, rendant les vacances à vélo encore plus accessibles.

     Les destinations qui gagnent des opérateurs sont celles qui aménagent des véloroutes et structurent des services touristiques destinés aux cyclistes. Entre 2011 et 2012, la Bretagne a ainsi vu sa programmation par des voyagistes augmenter de 17% et le nombre de séjours proposés de 10%.

     Les séjours combinant vélo et bateau se multiplient, or la France dispose d'un potentiel intéressant de cours d'eau aménagés pour la navigation fluviale. Le vélotourisme en ville est plus considéré comme une activité annexe d'un séjour que comme un créneau à part entière. L'usage des vélos en libre-service est prisé par les touristes. Les séjours sportifs restent stables.

     Les TO programmant des séjours à vélo sont pour les ¾ étrangers mais le marché européen progresse (81% des parts de marché en 2012) et le nombre d'opérateurs français passe de 48 en 2011 à 64 en 2012. Si la clientèle est toujours largement composée de touristes étrangers, la clientèle française se développe.

     L'accessibilité des véloroutes par le train est un élément essentiel de leur succès mais sur les dessertes ferroviaires de longue distance en France, l'offre "train + vélo" se réduit.

     

    Source

    Chiffres clés du tourisme à vélo en 2012

    DGCIS, Décembre 2012