Bienvenue sur l'Espace Acteurs du Tourisme en Bretagne

Vous êtes ici : Accueil > Nouveautés > Vu dans la presse

Vu dans la presse

Trier les évenements par :

Toute l'actualité

  • Budget 2013 du tourisme : une mise à contribution de nombreux ministères

    Le 30/11/2012

    Secteur essentiel pour l'économie française, le tourisme occupe près d'un million d'emplois directs tandis que la consommation touristique intérieure représente plus de 7% du PIB. Mais une concurrence croissante menace la destination France et les indicateurs du premier semestre 2012 sont en retrait par rapport à 2011.

     En 2013, l'Etat prévoit un budget de près de 2 milliards d'euros pour soutenir l'industrie touristique. Présenté dans un document de politique transversale, ce budget intègre, outre l'action "Développement du tourisme" (36,68 M€) l'ensemble des programmes financés au sein de chaque ministère qui concourent de manière directe ou indirecte à la politique de soutien du secteur touristique en France.

     Sont ainsi principalement contributeurs :

    • le patrimoine culturel (715 M€) pour des travaux d'entretien et de rénovation, le fonctionnement du label "Villes d'art et d'histoire" au titre de garant de l'attractivité du territoire français
    •  la gestion durable des territoires (301 M€) dans le cadre duquel se situe la valorisation et la gestion du patrimoine naturel
    •  La promotion de la langue et de la culture française à l'étranger (près de 368 M€)

     De multiples autres crédits (investissement dans les structures de transport), actions pour la sécurité du consommateur, évolution du cadre juridique de la profession,  accessibilité et mise aux normes des lieux culturels… sont également sollicités.

     Atout France à qui revient la mission d'assurer la promotion de la France à l'étranger voit son budget amputé. Il devra donc généraliser sa politique de coordination entre les différents opérateurs amorcée avec les premiers contrats de destinations signés avec la Bourgogne ou avec le Grand Ouest.

     

    Sources

    Un budget éclaté pour la destination France

    Bruno Gomes, Tour Hebdo, 30 novembre 2012

     

    Atout France : faire plus avec moins ?

    Fabrice Bugnot, l'Echo touristique, 30 novembre 2012

  • Gites de France : un plan marketing axé sur le Web et la mutualisation des moyens

    Le 16/11/2012

    Forte de ses près de 50 000 adhérents et d'une offre de plus de 60 000 gites ou chambres d'hôtes, la fédération des gites de France s'est donné entre autres pour objectifs, dans le cadre de son plan marketing 2012-2014, d'améliorer la qualité des hébergements et la performance commerciale du réseau.

     L'accent est ainsi mis sur :

    -          le développement de la relation client, avec la fidélisation des cibles prioritaires (familles pour les vacances scolaires, seniors, touristes d'affaires, visiteurs en milieu urbain) via des campagnes de communication mais aussi le lancement d'un dispositif (accessible aux mobiles) de ventes de dernière minute qui permet de proposer des invendus à un tarif préférentiel pour la semaine suivante.

    -          L'optimisation de la présence du réseau sur le Web avec la mise en place d'une plateforme technologique partagée qui assurera la gestion des propriétaires, la commercialisation des hébergements et aura une fonction CRM. Une plateforme téléphonique permettra à tous les services de réservation d'accéder à la totalité des disponibilités en temps réel. Par ailleurs des formations aux médias sociaux visent à accroître la présence des relais départementaux sur la page Facebook nationale du réseau.

    -          Une mutualisation des moyens et des compétences afin de créer des pôles de réservation communs permettant une plus grande amplitude d'ouverture et une meilleure capacité de réponse aux attentes des clients et des propriétaires

     La mise en place de ces actions s'accompagne d'une réorganisation du réseau. Les agences départementales deviennent partenaires actionnaires de la SAS Gîtes de France et ont en charge la labellisation de l'offre d'hébergement et l'animation des propriétaires. La SAS quant à elle, pilote le projet stratégique opérationnel, assure les actions de promotion et de communication, le financement de la croissance, la mise en place des outils technologiques et le développement des partenariats.

     

    Source

    Gîtes de France : un programme ambitieux

    La gazette officielle du tourisme, 14 novembre 2012

  • Voyage en groupe : vers une individualisation de certaines prestations

    Le 13/11/2012

    L'envie de concilier voyage en groupe et moments de liberté à vivre en toute autonomie est une nouvelle tendance, appelée à croître avec des clientèles comme les seniors actifs, les clients "affaires", les groupes affinitaires, les personnes en situation de handicap ou de perte de mobilité par exemple.

    Quelques professionnels, encore rares, l'ont compris et incluent dans les prestations de groupe des plages horaires libres, des repas pris en individuels, des visites en solo… Par ailleurs, de nouvelles formes de visites comme le géocaching (chasse au trésor géolocalisée), des audioguides nouvelle génération ou le téléchargement d'applications de découverte de sites ou de monuments via un smartphone ou une tablette peuvent être proposés à ceux qui le souhaitent en alternative d'une visite guidée classique.

     

    Source

    Comment adapter l'offre au règne du "chacun pour soi" ?

    Karine Filhoulaud, Tourisme de groupe n°19, novembre 2012

  • Les avis en ligne : une opportunité de créer du lien avec ses clients et d'améliorer ses prestations

    Le 07/11/2012

    Près des trois quarts des voyageurs sont sensibles au fait que des hôteliers répondent aux avis publiés en ligne. Ils sont rassurés par une réponse donnée à une remarque négative et sont prêts pour les deux tiers d'entre eux à choisir de préférence un établissement qui répond aux avis.

     Par ailleurs, il a été démontré que ces hôtels récoltent plus de commentaires ce qui leur donne un meilleur classement sur les sites d'avis de consommateurs, davantage de visibilité et un meilleur référencement de leur site Web par les moteurs de recherche.

     Dans tous les cas il est important de personnaliser sa réponse en précisant son nom et de réagir de manière concise et professionnelle. Lorsqu'il s'agit d'un avis négatif, justifié ou non, il faut offrir des excuses et témoigner de sa volonté d'en tenir compte en améliorant le service. Un commentaire positif est un outil promotionnel pour l'établissement. Y répondre permet de renforcer le lien avec ce client.

     

    Source

    Répondre aux avis publiés en ligne : le faites –vous ?

    Claudine Barry

    Réseau de veille en tourisme, 30 octobre 2012

  • Les seniors : un marché dynamique mais hétérogène, difficile à segmenter

    Le 30/10/2012

    Le marché des seniors s'avère de plus en plus hétérogène. Leurs attentes sont variées et leurs comportements sont influencés par de multiples facteurs : l'âge (ressenti ou réel), l'état de santé, la situation familiale (en couple, isolé(e), grand parent ou pas…), le genre (femme ou homme), l'activité (professionnelle ou sociale via un engagement bénévole par exemple), et enfin les valeurs.

     Un institut américain a mis au point une segmentation en huit catégories de type Profils valeurs. A chaque catégorie correspond une attitude différente par rapport au voyage.

    • Les actifs : soit ils travaillent, soit ils s'occupent (bénévolat, sports, loisirs…) et en voyage veulent faire du sport, des visites culturelles
    • Les enthousiastes : hédonistes, ils partent à l'aventure vers des destinations insolites
    • Les originaux : ils sont également adeptes d'insolite aussi bien pour la destination que le transport ou l'hébergement. Ils sont volontiers camping-caristes, randonneurs, voyageurs au long cours
    • Les sociables : ce sont des adeptes des départs en bandes et des formules type croisières par exemple
    • Les inquiets : ils privilégient le voyage organisé
    • Les rigoureux : ils recherchent la qualité du service, le juste prix, les normes…
    • Les leaders : indépendants et autonomes, ils prennent volontiers des risques et ne veulent pas être cantonnés dans des activités entre seniors
    • Les réfléchis : solitaires et casaniers ils partent volontiers en résidences secondaires ou dans des séjours locatifs.

    Source

    Les pièges de la segmentation. Comment jongler avec les seniors

    Josette Sicsic

    Touriscopie, n° 151, Octobre 2012 page 3

  • Moins de 20% des Français partiront pour les vacances de la Toussaint

    Le 23/10/2012

    Si pour les Français (et encore plus pour les parents avec enfants), l'allongement des vacances de la Toussaint est une bonne chose, seuls 19% d'entre eux vont partir. Parmi les principales raisons de non départ invoquées : le fait de ne jamais le faire à cette période (35%) et le manque d'argent (32%).

     39 % des partants réserveront à la dernière minute, principalement pour bénéficier d'un prix plus attractif mais aussi parce qu'ils ne savent pas où partir ou encore parce qu'ils souhaitent bénéficier d'une meilleure météo. Leur budget moyen tourne autour de 630 € et ils resteront à 80 % en France, le plus souvent à la mer ou à la campagne. 55 % seront avec leur conjoint, 38 % avec leurs enfants. Le mode d'hébergement reste prioritairement la famille (41%), puis l'hôtel (19%), les gîtes (15%) et les amis (14%).

     Les intentions de départ pour Noël ne concernent que 26 % de la population.

     

    Source

    Les Français et les vacances – vague 5 – Congés scolaires de la Toussaint 2012

    IFOP pour Mondial Assistance, octobre 2012

  • Prévenir ou guérir… A vous de choisir

    Le 17/10/2012

    Ce dossier proposé par le mensuel Juristourisme et rédigé par des juristes spécialisés, aborde les litiges touristiques selon différents angles. Après un tour d'horizon des différents types de contentieux pouvant surgir dans le cadre d'une activité touristique (entre professionnels, entre un professionnel et un consommateur, ou encore impliquant l'administration soit en tant que régulateur de l'action touristique, soit comme organisateur d'un service public touristique), il met l'accent sur des dispositifs et des solutions alternatives (procédures d'information, de réclamation, d'arbitrage, de médiation…) permettant de régler les différents autrement que par le recours à des procédures contentieuses.

    Prévenir ou guérir… à vous de choisir – dossier

    Juristourisme n°146 – Octobre 2012, pages 20 à 38 (Sommaire de ce n°)

    A noter : vous pouvez acquérir ce numéro de Juristourisme via un abonnement à la revue

    Nous pouvons également vous envoyer par voie postale un exemplaire du dossier en copie papier.

    Le CRT Bretagne verse une redevance au CFC (Centre Français d'exploitation du droit de Copie) dans le cadre de l'activité de son centre de ressources et de veille.

    balise@tourismebretagne.com

  • Les boomers, une cible cruciale pour les professionnels du tourisme

    Le 11/10/2012

    Agés de 50 à 66 ans, issus du pic de natalité de l'immédiat après-guerre, ils sont près de 13 millions à l'échelle mondiale et représentent un enjeu fort pour les professionnels du tourisme.

     Mais ils sont difficiles à capter. Individualistes, épris de liberté, refusant le vieillissement, ils sont séduits par la quête de sens et d'émotions. Ils sont actifs, apprécient les séjours chez l'habitant ou passer du temps avec un autochtone. Ils refusent le tout compris sans options car ils aiment choisir. Plus que de promotions, ils sont soucieux de trouver le bon rapport qualité/prix au regard de leurs envies. Ils analysent les offres et prennent du temps pour choisir.

     Génération la plus aisée, ils doivent être appréhendés selon une approche segmentée intégrant la prise en compte de différents critères (maturité, caractères, revenus, santé, statut familial, lieu d'habitation…).

     Ce qui peut les capter : l'authenticité, des services qui leur font gagner du temps comme une offre de transport à la carte sur place par exemple et le "sur-mesure".

    Source

    Tourmag, Frédéric Serrière, 10 octobre 2012

  • Quelles vacances demain pour les Français ?

    Le 09/10/2012

    Une récente étude Azuréva-Sociovision s'est penchée sur les attentes des Français et leur vision des vacances dans un horizon de dix ans.

     Des séjours plus courts et plus fréquents, des hébergements insolites ou l'échange de maison plutôt qu'un hébergement à l'hôtel ou chez des amis, la pratique de nouvelles activités (élément déterminant dans le choix des vacances après le budget et la destination) sont autant de traits envisagés par les Français dans le futur.

     Les vacances devront être l'occasion de se cultiver et de s'instruire : découverte des paysages (72%), des coutumes, l'histoire et la culture locale (52%), des villes, expositions, musées (48%) ; seuls 28% privilégieront le repos.

     Ils souhaitent se voir proposer des vacances sur mesure (81%), dont la durée puisse être flexible (écourtée ou prolongée sans pénalité). Ils attendent de pouvoir visiter virtuellement une destination avant de la choisir et que la réservation soit facile.

     S'ils imaginent que les technologies les plus récentes seront présentes dans tous les lieux touristiques, 76% d'entre eux souhaitent se déconnecter totalement durant leur séjour. 87 % souhaitent ne consommer que des produits locaux, totalement bio pour 62 %.

     Près de 80% sont attirés par un séjour en France en vacances ou en week-end et 76% rêvent de visiter de nouveaux pays mais ils sont 73% à penser qu'ils auront plus de difficulté à financer leur départ dans le futur.

     

     Source

    Azureva : prospective sur les vacances des Français

    La Gazette officielle du tourisme, 3 octobre 2012

  • Les "Millenials" : une génération connectée, créative et sociale

    Le 05/10/2012

    Génération Y, Millenials, ces termes désignent les 18-30 ans, appelés à disposer du pouvoir d'achat le plus élevé de toutes les générations d'ici 2017. Enfants de la crise écologique, travailleurs mais distanciés par rapport à ce dernier, ils accordent une importance primordiale à leur vie privée.

     Dans le domaine des voyages, leurs dépenses ont augmenté de 10% en 2010. Ils sont différents de leurs parents non en termes de choix de destination ou d'activités mais dans leur façon de s'informer et d'acheter. Connectés en permanence, ils font confiance à leurs pairs et ceux-ci, réseaux sociaux aidant, sont nombreux. 84% des Millenials se disent influencés par les avis des consommateurs, 51% font plus confiance à des internautes anonymes qu'à leurs proches et 39% ne louent jamais un hôtel sans lire les avis. En contrepartie ils passent du temps à commenter leur voyage, au moins une fois par jour pour 57% d'entre eux.

     Mobinautes avertis ils apprécient de disposer d'informations précises, géolocalisées. Ils cherchent à vivre des expériences, à sortir du quotidien. Ils choisiront un hébergement pour son style, son originalité mais aussi pour sa situation, son environnement. Ils cherchent à se mêler à la vie locale et à l'appréhender de l'intérieur. Ils apprécient de bénéficier d'accès réservés à des soirées, des évènements. Ils sont sensibles aux programmes de fidélité des destinations et des opérateurs privés. Avec eux il est primordial d'écouter, dialoguer, créer du lien et proposer des services adaptés.

     Source

    Le marché des "Millenials", Josette Sicsic -  Touriscopie n°150, septembre 2012